TÉLÉCHARGER TARIKH EL FETTACH

TÉLÉCHARGER TARIKH EL FETTACH

TÉLÉCHARGER TARIKH EL FETTACH

PDF k Signaler ce document 1The present study of the Baghayogho 1 family covers a particular aspect of the Mande diaspora namely the history of a particular family involved as agent for the expansion of Islam in West Africa 2. I became interested in the Baghayogho family and its diaspora in West Africa through their last representatives in Timbuktu. In writing the history of this particular family I would like to establish a model dyamou—history—and plan to follow up with others. Third, as the Baghayogho are closely tied to the propagation of Islam in West Africa, I aim to demonstrate their strategy. This led to a first wave of conviction or conversion of chiefs 4.

Nom: tarikh el fettach
Format:Fichier D’archive
Version:Dernière
Licence:Usage personnel seulement (acheter plus tard!)
Système d’exploitation: iOS. Android. Windows XP/7/10. MacOS.
Taille:55.21 MB

Ils confectionnaient des sacs en cuir ou sounou si utiles pour le transport des céréales mais également des fourreaux pour sabres, couteaux sans oublier les étuis à coran. Cit P Mais le sel qui provenait des zones sahariennes était également distribué vers le Sud. Le sel provenait des salines du Nord et était commercialisé vers le Sud et les vallées du Niger et au-delà.

La traite des esclaves a tellement minée le songhoy que des intellectuels comme Ahmed Baba se sont insurgés contre cette pratique honteuse. Venaient du Nord également des vêtements en soie que portaient les Askia, les commerçants, les arabo-berbères, donc une clientèle aisée.

Les riches étoffes note le Tarikh El Fettach venaient du Sousse 25 et peut être de plus loin. Les importations ont également porté sur les produits alimentaires, les dattes de Biskra étaient très prisées au Soudan et on les trouvait sur le marché de Tombuctu.

Product details

Cit P Les livres étaient aussi importés depuis le règne de Kanku Musa, mais sous Askia Mohamed et ses successeurs, le commerce du livre devint une activité commerciale très lucrative. Sur le Niger circulaient de gros bateaux qui appartenaient aux empereurs et aux commerçants de Gao.

A Jenné arrivaient par le Niger les produits du commerce transsaharien. De Jenné partaient de grands bateaux chargés de produits vivriers à destination de Gao la capitale, Tombuctu Kabara IV : Société Etat pouvoir et vie culturelle au songhoy A La société : La société songhay était véritablement de type féodal avec au sommet de nobles et à la base des serfs attachés aux seigneurs par les liens particuliers.

Derniers numéros

Cette classe sociale était appelée San. Sankoré était le quartier de Tombuctu où habitaient les Arabo-berbères Sankoré était célèbre pour son université mosquée.

Le Bara-koï gouverneur du Bara avait le droit de veto etc… Ils étaient mariés à plusieurs femmes et vivaient du travail des serfs. Ennemis de Soni Ali Ber, ils louaient Askia Mohamed qui leurs avaient donné beaucoup de richesses et de privilèges.

Askia Mohamed autorisait les marabouts de Mori- koïra quartier des marabouts à épouser des esclaves et les enfants nés de ces unions furent considérés comme nobles.

Ces marabouts étaient très riches El Aqib construisit seul la mosquée du marché de Tombuctou et dépensait tous les jours 67 Mitqals. Ils étaient Imams, magistrats, Cadis, professeurs, secrétaires et conseillers à la cour.

Ahmed Baba, prisonnier des Marocains à Marrakech après la défaite de disait que parmi ses amis il était celui qui avait le moins de livres, mais les Marocains retenait-il, lui avait pris volumes. Cit PP Il y avait aussi les Zendji apparentés aux pêcheurs, les Arbi, les Gabibi.

Ils étaient attachés à sa personne il pouvait néanmoins les donner à ses amis aux marabouts notamment. Les hommes libres pouvaient aussi posséder des esclaves, plus que les autres empires, le songhoy a pratiqué sur une grande échelle la traite des esclaves. Soni Ali était le Dali le très haut celui qui pouvait se transformer en oiseau, capable de comprendre ce qui se passe sur la terre et dans les cieux.

tarikh el fettach

Houdas et M. Leur rutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n du 17 juillet : - La rutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la lgislation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source.

Est entendue par rutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits labors ou de fourniture de service. Il s'agit : - des reproductions de documents protgs par un droit d'auteur appartenant un tiers. Ces documents ne peuvent tre rutiliss, sauf dans le cadre de la copie prive, sans l'autorisation pralable du titulaire des droits.